Ecoutez la voix du Sénégal Oriental, Alkuma FM, 107.0

Spectr News Theme
ACTU

Florence Parly, ministre français des Armées : "Le forum de Dakar est le Forum de l’espoir"

5/11/2018

« La France encourage la grande réforme de la paix aux Nations Unies. Seul un multilatéralisme fort permet une réponse efficace aux crises. Les enjeux sont importants et nous ne pouvons pas faire cavalier seul. Appuyons l’Union Africaine. Car, les équilibres restent fragiles. Apportons notre plein soutien à l’UA pour préserver les chances à la résolution des crises. Le forum de Dakar est le Forum de l’espoir. Faisons vivre cet esprit. Agissons ensemble et créons les conditions pour la paix en Afrique », a expliqué la ministre française des Armées, Florence Parly, ce lundi 05 novembre.

Mme Parly a invité les décideurs africains et leurs partenaires à aller vers un nouveau modèle de coopération pour la paix en Afrique. Elle a rappelé que « la paix de l’Afrique appartient à l’Afrique ».

Florence Parly a fait cette suggestion lors de son discours à la cérémonie d’ouverture du Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Un Forum marqué par la présence de deux chefs d’Etat, Macky Sall du Sénégal et Adama Barro de la Gambie. Il faut noter aussi la présence au présidium de l’ancien président Pierre Bouyaya et de l’adjointe du Secrétaire général des Nations Unies, Mme Keita.

Selon elle, l’instabilité se nourrit de l’injustice, de la pauvreté, c’est à dire le sous développement, de la mal gouvernance, de l’ignorance... Or, constate-t-elle, es maux demeurent plus que jamais répandus en Afrique où à cause de la misère, plusieurs jeunes se retrouvent dans la délinquance, la drogue, le terrorisme...

« Regardons le Golf de Guinée qui a tout et pourtant elle reste une zone minée par la piraterie et des conflits. Regardons la Rdc où sévit la maladie d’ébola mais à cause des condictions difficiles d’accès dans la zone, il est presque impossible d’apporter l’aide humanitaire aux populations », a-t-il affirmé.

Avant d’ajouter que sécurité et développement sont les deux faces d’une même pièce. Elle prône une action collective pour gagner le pari de la stabilité. L’action militaire doit trouver des relais dans le domaine du développement. Florance Parly s’est félicitée de la pertinence du thème choisi cette année. En plus, elle a souligné que gagner la paix est une question globale. Sans un environnement stable, les conditions d’un meilleur développement ne peuvent pas être envisagées.

Source:alkuma.info

Pub test